Concert de Noël 2013 : Dixit Dominus & Magnificat

LE CHŒUR DE LA TRINITÉ ET L'ORCHESTRE DE L'ACADÉMIE SAINTE CECILE 

célèbrent Noël le dimanche 8 décembre 2013 à 16h & le jeudi 12 décembre 2013 à 21h

Sous la direction d’Olivier Frontière et accompagné sur instruments d’époque par l’Académie Sainte Cécile de Philippe Couvert, le Chœur de la Trinité interprète deux Dixit Dominus des compositeurs Georg Friedrich HAENDEL et Alessandro SCARLATTI ainsi que le Magnificat de Dietrich BUXTEHUDE.

 

dixitdominus

 

RESERVEZ1

 

 

Georg Friedrich Haendel

haendelGeorg Friedrich Haendel est un compositeur allemand, naturalisé britannique, né le 23 février 1685 à Halle et mort le 14 avril 1759 à Londres. Haendel personnifie souvent de nos jours l'apogée de la musique baroque aux côtés de Bach. Né et formé en Saxe, installé quelques mois à Hambourg avant un séjour initiatique et itinérant de trois ans en Italie, il réalisa dans son œuvre une synthèse magistrale des traditions musicales de l'Allemagne, de l'Italie, de la France et de l'Angleterre. Virtuose hors pair à l'orgue et au clavecin, Haendel dut à quelques œuvres très connues (notamment l'oratorio Le Messie, ses concertos pour orgue et concertos grossos, ses suites pour le clavecin, ses musiques de plein air (Water Music et Music for the Royal Fireworks)) de conserver une notoriété active pendant tout le XIXe siècle, période d'oubli pour la plupart de ses contemporains. Cependant, pendant plus de trente-cinq ans, il se consacra pour l'essentiel à l'opéra en italien, avant d'inventer et promouvoir l'oratorio en anglais dont il est un des maîtres incontestés.

Son Dixit Dominus a été écrit en 1707 à l’âge de 22 ans, pendant ses années de formation en Italie.

 

Alessandro Scarlatti

Alessandro ScarlattiAlessandro Scarlatti (2 mai 1660 ; 24 octobre 1725) était un compositeur de musique baroque particulièrement connu pour ses opéras et considéré comme le fondateur de l'école napolitaine d'opéra. Il est le père de Domenico Scarlatti. La musique de Scarlatti forme un lien très important entre la tentative de « musique nouvelle » du XVIIe siècle et l'école classique du XVIIIe siècle qui culmina avec Mozart. Maitre de Chapelle de la reine Christine de Suède, avant de devenir celui du vice-roi de Naples en 1684, il produisit une grande série d'opéras, remarquables par leur fluidité et leur expressivité. C’est néanmoins au théâtre Capranica de Rome qu'il produisit ses meilleurs opéras (Telemaco, 1718 ; Marco Attilio Regoló, 1719 ; Griselda, 1721), ainsi que de remarquables œuvres de musique religieuse.

Ses quelques messes retrouvées et la musique religieuse en général reste comparativement de moindre importance que ses opéras, à l'exception de la grande Messe de Sainte Cécile (1721), qui est l'une des premières tentatives dans le style qui atteignit des sommets dans les grandes messes de Jean-Sébastien Bach et Ludwig van Beethoven.

 

Dietrich Buxtehude

buxtehudeDietrich Buxtehude, dont les origines sont mal connues, (vers 1637 – 9 mai 1707) est un musicien, organiste et compositeur danois. Établi à Lübeck, l'une des villes les plus actives sur le plan musical en son temps, il compose pour la liturgie, mais aussi pour des concerts spirituels ou profanes plaisant au public local, notamment les Abendmusiken, veillées musicales de l'Avent dont il fait une institution qui se perpétue jusqu'au XIXe siècle.

L'un des musiciens les plus reconnus en son temps, il entretient de fructueuses amitiés musicales et attire de nombreux élèves parmi lesquels sans doute Jean-Sébastien Bach. Son œuvre, compte parmi les plus riches d'Allemagne pour la génération située après Sweelinck et Schütz, et avant Bach, avec celles de Reinken et de Pachelbel.

 

 

 

Dixit Dominus de Haendel, Dixit Dominus de Scarlatti
et Magnificat de Buxtehude à l'église de la Trinité

Les 8 et 12 décembre 2013 (venir 30mn avant la représentation)

Église de la Trinité - 75009 PARIS
Métro : Trinité ou Saint Lazare • Prix des places en prévente : 20 € - Sur place : 25 € - Tarif réduit : 15 €
• Renseignements et réservations : FNAC / contact@choeurdelatrinite.com

 


 

Le Requiem de Verdi

ACCOMPAGNÉ DU CHŒUR SANS FRONTIÈRE ET DE L'ORCHESTRE DE L'OPERA DE MASSY

Samedi 8 juin 2013 & jeudi 13 juin 2013 à 21h

Verdi AfficheLes 8 et 13 juin prochains, le Chœur de la Trinité et le Chœur sans Frontières célèbrent à leur manière le bicentenaire de la naissance de Verdi en interprétant son mémorable Requiem lors de deux concerts exceptionnels sous la baguette du Chef Olivier Frontière, accompagné des musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Massy et de solistes confirmés.

Oeuvre majeure de Guiseppe Verdi, à la composition expressive et la structure étonnamment contrastée emprunte de puissance et de délicatesse, nous vous invitons à faire partager aux salariés de votre entreprise ce moment de musique.

 

 

 

 

Requiem de Giuseppe Verdi à l'église de la Trinité
Les 8 et 13 juin 2013 à 21h (venir 30mn avant la représentation)

Église de la Trinité - 75009 PARIS
Métro : Trinité ou Saint Lazare • Prix des places en prévente : Catégorie 1 : 30 € - Catégorie 2 : 25 €
• Renseignements et réservations : FNAC / contact@choeurdelatrinite.com

CHOISISSEZ VOTRE SOIREE

 moyenspaiement


Gloria • Magnificat de Vivaldi

ACCOMPAGNÉ DE L'ORCHESTRE DE L'ACADÉMIE SAINTE CECILE

Dimanche 16 décembre 2012 à 15h & jeudi 20 décembre 2012 à 21h

gloria magnificatwebVivaldi composa le Gloria pour le «Seminario musicale dell’Ospedale della Pieta» l’un des plus fameux établissements musicaux de Venise, qui n’acceptait que les jeunes filles. Aussi avons-nous fait appel pour les parties solistes à trois jeunes filles, anciennes maîtrisiennes, habituées à se produire sous la direction de très grands chefs.

Si la renommée du Gloria a quelque peu éclipsé les autres œuvres du maître vénitien, c’est sans doute qu’il y concentre les principaux procédés d’écriture qui font sa signature : abandonnant le style ancien (stile antico) à savoir l’écriture contrapunctique mais aussi antiphonique, pour se tourner vers une esthétique plus « classique » assez représentative de la musique religieuse à Venise au début du XVIIIème siècle, influencée par le bel canto : l’air accompagné, l’arioso y sont plus libres, les contrastes nombreux (fragilité d’une voix soliste qui succède à la masse du chœur, rythme balancé de danse lente qui s’oppose à un rythme binaire pointé …) confèrent à l’œuvre une grande variété d’expression. Paradoxalement l’unité de la pièce, renforcée par les ritournelles instrumentales héritées du style concertant, reste grande, grâce essentiellement à une conception enthousiaste et joyeuse du sentiment religieux qui fait du Gloria une œuvre forte et inspirée.

Moins théâtral est le Magnificat pourtant composé dans les mêmes années mais plus proche de la liturgie à l’ancienne et en adéquation avec l’humilité et la joie exprimées dans ce cantique marial. Le Beatus vir réunit en un même mouvement et un tempo unique les douze versets du psaume 111, alternant à quatre reprises air (contralto), duo (Soprani), chœur et ritournelles instrumentales bâties sur un même thème énergique qui lui confère fougue et vivacité. La même verve traverse le Lauda Jerusalem – également en un mouvement et un tempo unique – pour lequel Vivaldi oppose deux chœurs, deux solistes soprani et deux orchestres, renouant ainsi avec la tradition vénitienne de l’église St Marc qui possédait deux orgues se faisant face.

Église de la Trinité - 75009 PARIS
Métro : Trinité ou Saint Lazare • Prix des places en prévente : 20 € / sur place : 25 €
/ TARIF RÉDUIT EN PRÉVENTE : 15 €
• Renseignements et réservations : FNAC / contact@choeurdelatrinite.com