Concert de Novembre 2015 : Messe de Bruckner

Bruckner TRINITE 2015 flyer recto

 

Le Choeur de la Trinité dirigé par Till Aly vous propose une  programmation exceptionnelle autour de 3 compositeurs de la période romantique, les vendredi 20 et samedi 21 novembre à  20h45 à l'Eglise de la Trinité avec l'orchestre Hélios:
Anton Bruckner : messe n°2 en mi mineur
Franz Schubert : Symphonie inachevée
 
Johannes Brahms : Le chant du Destin (Schicksalslied op. 54) pour Choeur et Orchestre, sur un poème de Hölderlin
 
Prix des places :
En prévente : 20€ Sur place : 25€ Tarif réduit : 15€
Plus d'informations sur contact@choeurdelatrinite.com
 
 
 
 
 

Concert de Juin 2015 : Requiem de Duruflé

TRINITE Durufle Requiem

 Requiem, Prélude et Fugue sur le nom d'Alain de Duruflé, Magnificat et Béatitudes d'Arvo Pärt.                    Oeuvres pour choeur mixte, orgue et Soprano solo

Direction : Till Aly

Orgue : Carolyn Shuster-Fournier

Violoncelle : Magda Rebacz

Soprano : Oriane Pons

Choeur de la Trinité

LeRequiem de Duruflé est une oeuvre pour choeur mixte et soprano solo. L'accompagnement choisi pour ces représentations est la deuxième version écrite par l'auteur : orgue et violoncelle (cette version était la préférée de l'auteur, qui en a écrit 3 : la première avec orchestre et la troisième avec orchestre réduit). L'oeuvre comporte 9 mouvements, sans inclure le "Dies Irae" (la colère de Dieu), Maurice Duruflé préférant des textes plus calmes et plus méditatifs. L'ensemble du requiem est propice à l'introspection et à la méditation.

Le Prélude et Fugue sur le nom d’Alain, opus 7 pour orgue, fut composé en 1942, à la mémoire de Jehan Alain, mort pour la France en 1940.

Le Magnificat du compositeur estonien Arvo Pärt est une oeuvre en un mouvement unique, basée sur une série de répons entre couplet et tutti. Ecrite dans un style très épuré, le Magnificat est une des oeuvres chorales les plus populaires du compositeur. LesBéatitudes ont été écrites par Arvo Pärt dans sa période "chorale", sur le même style méditatif que le Magnificat.

vendredi 19 juin 2015 à 20h45 samedi 20 juin 2015 à 20h45 Eglise de la Trinité, Paris 9e
Tarifs : 15 € en pré-vente, 25€ sur place, gratuit pour les moins de 12 ans

 Réservez sur le site de la FNAC

 

 

 

 

Concert de Juin 2014 : La Passion selon St Matthieu

Affiche-Passion-St-Matthieu-w400px Réservez vos places sur le site de la FNAC

La Passion selon saint Matthieu est un oratorio de Jean-Sébastien Bach.

D'inspiration protestante luthérienne, la Passion selon saint Matthieu est écrite pour des voix solistes, un double chœur et deux orchestres. Les récitatifs chantés par l'Évangéliste sont très dynamiques. L’alternance avec les chants choraux très puissants et très expressifs donnent à cette œuvre une inspiration théâtrale. De nombreux chorals magnifiquement harmonisés installent le tout dans la liturgie protestante du Vendredi saint. Pour des raisons aussi bien dramatiques que liturgiques, Bach fait parfois s'entremêler ces éléments, dans une rencontre entre différents plans, ou comme des liens qu'il établit entre le ciel et la terre.

Dans la nef de la belle église de la Trinité, vous pourrez revivre la Passion selon Saint Matthieu, comme si vous étiez le 15 avril 1729 en l’Eglise de la Thomaskirche de Leipzig (date communément retenue comme étant la première interprétation de l’œuvre dans sa version définitive). En effet, Bach a écrit cette œuvre en fonction de la configuration de la Thomaskirche qui comportait deux tribunes et deux orgues, dans le sens de la longueur de la nef, il a l’idée de faire dialoguer les deux orgues, deux orchestres et deux chœurs, dans un tourbillon stéréophonique où les deux chœurs se répondent ou fusionnent.

L’effet est saisissant. Le souvenir sera inoubliable.

Olivier Frontière, Chef de Chœur, a souhaité une mise en scène se rapprochant de cette origine avec une disposition originale du Chœur de la Trinité et du Chœur Sans Frontières dans la nef de l’église de la Trinité avec Vincent Lièvre-Picard en évangéliste et les musiciens de l’Académie Sainte Cécile de Philippe Couvert.

Venez écouter cette Passion le jeudi 26 et le samedi 28 juin à 20h

  

Église de la Trinité - 75009 PARIS
Métro : Trinité ou Saint Lazare • Prix des places en prévente : 30 € et 25 € - Sur place : 35 € et 30 € - Tarif réduit : 20 €
• Renseignements et réservations : FNAC / contact@choeurdelatrinite.com

 


 

 

Concert de Janvier 2015 : Oratorio de Noël

Bach oratorioOKFinal

 

 Oratorio de Noël de J.S.Bach (BWV248)

Cantates de l'Epiphanie IV, V et VI
Choeur de la Trinité sous le direction de Till Aly
Orchestre Les Muses Galantes

Solistes :

Sabine Revault-D’Allonnes – soprano
Sophie Van de Woestyne – Alto
Simon Edwards - Ténor
Jean-Louis Serre – Basse

Jean-Sébastien Bach a composé l’Oratorio de Noël en 1734 ; c’est une œuvre vocale et instrumentale en  six mouvements destinés à être joués dans une église sans mise en scène pour les célébrations de Noël à l'Epiphanie.

Les cantates IV à VI correspondent aux temps de fêtes qui suivent Noël :

Cantate IV "Fallt mit Danken, fallt mit Loben" pour la Fête de la circoncision du Christ (1er janvier) : l’adoration du nom de Jésus.

Cantate V "Ehre sei dir, Gott, gesungen" pour le dimanche après le Jour de l’an :1ère partie du récit des Rois Mages.

Cantate VI "Herr, wenn die stolzen Feinde schnauben" pour la Fête de l’épiphanie : 2ème partie du récit des Rois Mages.

 

 

Concert de Noël 2013 : Dixit Dominus & Magnificat

LE CHŒUR DE LA TRINITÉ ET L'ORCHESTRE DE L'ACADÉMIE SAINTE CECILE 

célèbrent Noël le dimanche 8 décembre 2013 à 16h & le jeudi 12 décembre 2013 à 21h

Sous la direction d’Olivier Frontière et accompagné sur instruments d’époque par l’Académie Sainte Cécile de Philippe Couvert, le Chœur de la Trinité interprète deux Dixit Dominus des compositeurs Georg Friedrich HAENDEL et Alessandro SCARLATTI ainsi que le Magnificat de Dietrich BUXTEHUDE.

 

dixitdominus

 

RESERVEZ1

 

 

Georg Friedrich Haendel

haendelGeorg Friedrich Haendel est un compositeur allemand, naturalisé britannique, né le 23 février 1685 à Halle et mort le 14 avril 1759 à Londres. Haendel personnifie souvent de nos jours l'apogée de la musique baroque aux côtés de Bach. Né et formé en Saxe, installé quelques mois à Hambourg avant un séjour initiatique et itinérant de trois ans en Italie, il réalisa dans son œuvre une synthèse magistrale des traditions musicales de l'Allemagne, de l'Italie, de la France et de l'Angleterre. Virtuose hors pair à l'orgue et au clavecin, Haendel dut à quelques œuvres très connues (notamment l'oratorio Le Messie, ses concertos pour orgue et concertos grossos, ses suites pour le clavecin, ses musiques de plein air (Water Music et Music for the Royal Fireworks)) de conserver une notoriété active pendant tout le XIXe siècle, période d'oubli pour la plupart de ses contemporains. Cependant, pendant plus de trente-cinq ans, il se consacra pour l'essentiel à l'opéra en italien, avant d'inventer et promouvoir l'oratorio en anglais dont il est un des maîtres incontestés.

Son Dixit Dominus a été écrit en 1707 à l’âge de 22 ans, pendant ses années de formation en Italie.

 

Alessandro Scarlatti

Alessandro ScarlattiAlessandro Scarlatti (2 mai 1660 ; 24 octobre 1725) était un compositeur de musique baroque particulièrement connu pour ses opéras et considéré comme le fondateur de l'école napolitaine d'opéra. Il est le père de Domenico Scarlatti. La musique de Scarlatti forme un lien très important entre la tentative de « musique nouvelle » du XVIIe siècle et l'école classique du XVIIIe siècle qui culmina avec Mozart. Maitre de Chapelle de la reine Christine de Suède, avant de devenir celui du vice-roi de Naples en 1684, il produisit une grande série d'opéras, remarquables par leur fluidité et leur expressivité. C’est néanmoins au théâtre Capranica de Rome qu'il produisit ses meilleurs opéras (Telemaco, 1718 ; Marco Attilio Regoló, 1719 ; Griselda, 1721), ainsi que de remarquables œuvres de musique religieuse.

Ses quelques messes retrouvées et la musique religieuse en général reste comparativement de moindre importance que ses opéras, à l'exception de la grande Messe de Sainte Cécile (1721), qui est l'une des premières tentatives dans le style qui atteignit des sommets dans les grandes messes de Jean-Sébastien Bach et Ludwig van Beethoven.

 

Dietrich Buxtehude

buxtehudeDietrich Buxtehude, dont les origines sont mal connues, (vers 1637 – 9 mai 1707) est un musicien, organiste et compositeur danois. Établi à Lübeck, l'une des villes les plus actives sur le plan musical en son temps, il compose pour la liturgie, mais aussi pour des concerts spirituels ou profanes plaisant au public local, notamment les Abendmusiken, veillées musicales de l'Avent dont il fait une institution qui se perpétue jusqu'au XIXe siècle.

L'un des musiciens les plus reconnus en son temps, il entretient de fructueuses amitiés musicales et attire de nombreux élèves parmi lesquels sans doute Jean-Sébastien Bach. Son œuvre, compte parmi les plus riches d'Allemagne pour la génération située après Sweelinck et Schütz, et avant Bach, avec celles de Reinken et de Pachelbel.

 

 

 

Dixit Dominus de Haendel, Dixit Dominus de Scarlatti
et Magnificat de Buxtehude à l'église de la Trinité

Les 8 et 12 décembre 2013 (venir 30mn avant la représentation)

Église de la Trinité - 75009 PARIS
Métro : Trinité ou Saint Lazare • Prix des places en prévente : 20 € - Sur place : 25 € - Tarif réduit : 15 €
• Renseignements et réservations : FNAC / contact@choeurdelatrinite.com